2018, FRANCE, VAR: Internement Abusif, à Buts Politique, Religieux et Dogmatique

Political

The Cocker Publisher 586 Views - Real Views : 0 - 28 Mar 2022

2018, FRANCE, VAR: Internement Abusif, à Buts Politique, Religieux et Dogmatique: Français, je n'ai Absolument AUCUNE Confiance en la Justice de Mon Pays. ... Vraies - Témoignages t. 1

By Laurent A.C. GRANIER

Témoignage, HISTOIRE VRAIE de 2018/2019.

Le traquenard pour faire taire,en France, en 2018, en toute impunité, sans jugement,toute dénonciation de corruption, toute vérité contraire aux bonnes pensées de MACRON et de sa clique, de la FRANÇAISE-MACONNERIE, de ses MAFIAS, de la GENDARMERDERIEet de la MAGISTRATURE. Les Agréments délicieux de Toulon, du Département du VAR, grâce à la « Française-Maconnerie » Provençale, ses corrompus maires, préfets, procureurs, juges, magistrats, et sa gendarmerderie.

Tous efficaces pour une cause, La Leur !

Sommaire

  1. Chapitre 1 : La Lettre au Ministre de l'Intérieur, Gérard COLLOMB, et au Premier Ministre, Édouard PHILIPPE 11
  2. Préambule à retardement : La Mise au Point épistolaire en matière juridique. 21
  3. Chapitre 2 : L'interpellation musclée et la Garde à Vue fantaisiste. 25
  4. Chapitre 3 : La Nasse judiciaire, ses manquements aux Droits des personnes, ses fraudes procédurales, son mépris pour la présomption d'innocence. 33
  5. Chapitre 4 : Note d'information UNE : Sur les utiles protagonistes, instigateurs de la procédure « paravent », prétexte officiel au niveau régional, et complices avec la gendarmerie varoise. La Mise en demeure à CAUSSIN, ROMANO et COLOMBO. 47
  6. Chapitre 5 : Note d'information DEUX : Sur les protagonistes instigateurs et sur leurs motivations au niveau national et politique. La Plainte à la Cour Pénale Internationale pour Crime Contre l'Humanité contre BOUILLON, VALLS, RAME,... impliquant MACRON 61
  7. Chapitre 6 : Note d'information TROIS : Sur les protagonistes instigateurs et sur leurs motivations au niveau national et politique. Plainte contre l'État au parquet du TGI de Paris et au parquet financier de Paris, pour Crime contre l'Humanité contre VALLS, BOUILLON, et MACRON. 73
  8. Chapitre 7 : Note d'information QUATRE : Sur les protagonistes instigateurs et leurs motivations au niveau national et politique. Le cas d'école HSBC en matière de corruption contrainte sous rançon, et celui UBS en matière de représailles politiques subies, tous deux ourdis par les services fiscaux français. 77
  9. Le cas HSBC Suisse. 78
  10. Le cas UBS. 82
  11. Chapitre 8 : L'autre pan politique par la preuve de la corruption des services fiscaux français. 85
  12. Chapitre 9 : Aparté sur les pratiques lâches et vicieuses des acteurs de la Française-Maconnerie face à des ennemis d'opinion, de religion et de dogme. 91
  13. Chapitre 10 : Retour sur la garde à vue illégale. L'impasse juridique, la mise au jour du travail d'une enquête mal opérée, orientée et à charge, et l'appontage sur le week-end. 105
  14. Chapitre 11 : La commune pratique du pratique internement abusif, opéré par la française-maconnerie, grâce à la fraternelle complicité active de prétendus docteurs en la matière, d'un maire et d'un préfet moralement nauséabonds, face à des ennemis d'opinion, de religion et de dogme, contre qui elle ne peut rien juridiquement ou judiciairement. 109
  15. Chapitre 12 : L'incontestable connexion politique au niveau national, les ordres venant du gouvernement MACRON. 113
  16. Chapitre 13 : Note d'information CINQ : La prévue notification d'informations à l'endroit du Sénat, visant à l'inciter et à le contraindre à instruire une demande de destitution de MACRON en tant que président de la République de France. 125
  17. Chapitre 14 : Note d'information SIX : Sur les protagonistes instigateurs occultes, complices de la magistrature liée à la notable mafia politico-criminelle toulonnaise. Un exemple par la Plainte à l'encontre d'amis des procureurs et des préfets de Toulon. 139
  18. Chapitre 15 : Note d'information SEPT : Sur les corrompus protagonistes instigateurs occultes, restés installés au sein du ministère de la « Justice » tout au long des successifs gouvernements, liés à la notable mafia politico-criminelle française. La dernière notification, toujours laissée lettre morte, à la DACS, concernant des malversations et des délits pénaux commis par des notaires, des huissiers. 143
  19. Chapitre 16 : Note d'information HUIT : Informations annexes sur les corrompus protagonistes instigateurs occultes, liés à la notable mafia du système judiciaire, comme le Parquet National Financier, couvrant malversations et délits. 151
  20. Chapitre 17 : La suite du pratique internement abusif par la Française-Maconnerie, avec la complicité de prétendus docteurs en la matière, face à des ennemis d'opinion, de religion et de dogme, contre qui elle ne peut rien juridiquement ou judiciairement. 159
  21. Chapitre 18 : La poursuite déterminée du pratique internement abusif, avec toujours la complicité française-maconne de prétendus docteurs en la matière. 169
  22. Chapitre 19 : L'internement abusif par de « compréhensifs » apprentis pseudo « médecins », fiers de la Loi qui protège les Droits des « hospitalisés ». mais pas des innocents. 179
  23. Chapitre 20 : L'internement abusif déguisé par la Loi, qui n'est ni appliquée, ni suivie, mais destinée aux « gêneurs » innocents. 183
  24. Le « traitement » médical hospitalier en internement. 184
  25. Le « traitement » psychiatrique en internement. 194
  26. Le rapport initial d'admission, falsifié, du Dr. Thomas LEPAGE. 200
  27. L'arrêté préfectoral d'admission. 204
  28. Le rapport médical des 24 heures, de complaisance, du Dr. A. MARCHESSAUX. 208
  29. L'arrêté préfectoral des 24 heures. 210
  30. Le rapport médical des 72 heures, sous consignes, du Dr. Chrystèle SCHEIBEL. 211
  31. L'arrêté préfectoral des 72 heures. 214
  32. Le rapport intermédiaire. 216
  33. Le rapport final pour le passage devant le « Juge des Libertés et de la Détention », vicié, du Dr. Philippe FONFREDE. 218
  34. La pernicieuse visite du Dr X, la veille du passage devant le « Juge des Libertés et de la Détention ». 224
  35. Chapitre 21 : Aymeric CAYRON, un Sous-Préfet, Directeur de Cabinet, qui commet des fautes de procédure, mais qui émet un arrêté auto-amnistiant. 227
  36. Chapitre 22 : La consternante différence de vision du Droit des personnes, entre celle de la Gendarmerie, honnête et exhaustive, et celle hospitalière, irresponsable et fantomatique. 229
  37. La notification des Droits par la Gendarmerie  230
  38. La notification hospitalière en matière de « Droits » de l'interné  234
  39. Chapitre 23 : L'avocat qui connaît la Loi, ou l'avocat qui connaît le juge. 235
  40. Autres graves problèmes de Constitutionnalité, à régler au moins par une « QPC ». 255
  41. Chapitre 24 : La suite de la garde à vue, 11 jours après, Les Pieds Nickelés sont, dans le monde réel, du côté des autorités. 259
  42. Le procès-verbal initial de garde à vue, du 16 novembre 2018, 10 h 30 264
  43. Les 3 chefs d'accusations retenus en définitive, tels qu'ils ont été rédigés, avec leurs fautes, par les procureurs du parquet du tribunal de Toulon 268
  44. Chapitre Final : Le Droit à un procès INÉQUITABLE, en 2018, en FRANCE, pays autoproclamé des « Droits de l'Homme » (mais pas de tous...), avec la grâce de mafieux magistrats et gendarmes français-macons, inventant des phrases pour façonner de fausses accusations et de faux motifs d'inculpation. 283
  45. J'ACCUSE ! 291
  46. Chapitre Bonus : Note d'information NEUF : Informations annexes sur des bénéficiaires quasiment insoupçonnables, « ENEDIS » et les compteurs « LINKY ». 293
  47. Conclusion(s) non finale(s) 299

Www.ANOTOW.Org

https://www.amazon.com/dp/B07Q5QB87R/